dimanche 29 novembre 2009

Faille des Allumettières, Gatineau (Québec)


1547. – Marmite des Allumettières. La bande de terre qui recoupe le fond de la marmite de haut en bas remplit sans doute une portion évidée de la faille des Allumettières (nom proposé ici). Il est délicat de tenter d'évaluer le déplacement de part et d'autre de la faille sur ce document. (Juillet 2007)

LOCALISATION
SNRC 31G/05
Boulevard des Allumettières et bretelle de sortie de l'autoroute 50, Gatineau (Québec),
45°25'55.14"N, 75°43'46.77"W.

PHOTO SATELLITE ANNOTÉE
 
Photo : © Google Maps (la photo date de 2007 ; le site Google Maps affiche présentement une photo plus récente). Réalisation du document : Henri Lessard (2007)
La marmite des Allumettières, au centre, son grand axe orienté NW-SE. (Son rebord ouest, rectiligne, souligne cette direction.) Report de la position des failles observées sur le terrain (F1-F4). Elles s'alignent toutes, avec la marmite, selon un axe NW-SE.

CONTEXTE GÉOLOGIQUE
Plate forme du Saint-Laurent ; Ordovicien (488-444 millions d'années)
Roches : formation d'Ottawa ; calcaire, dolomie, grès, shales (voir carte 1508A plus bas)

DESCRIPTION
Le socle rocheux sur lequel nous vivons est fracturé dans tous les sens et ressemble à certaines vieilles porcelaines brisées et recollées à plusieurs reprises, avec les morceaux mal ajustés qu'implique la succession de réparateurs du dimanche à savoir faire variable.

J'ai parlé dans un ancien billet de la marmite des Allumettières (photo 1547). J'avais noté, sans insister, que cette formation était allongée selon un axe NW-SE. Le fait est d'ailleurs visible sur les photos satellites (voir ci-haut la photo satellite annotée). On constate aussi que le bord ouest de la marmite, rectiligne, est parallèle à cette direction.

C'est d'abord la marmite qui avait accaparé toute mon attention. Voulant élargir mon champs d'investigation à ses environs, j'ai remarqué que des failles recoupaient à plusieurs endroits le banc de calcaire où elle s'est formée.

En reportant ces failles sur la photo satellite (F1 à F4), il apparut que la marmite, son axe privilégié de développement et les failles se plaçaient sur une même ligne orienté NW-SE.

Toutes ces failles sont en fait une seule et même faille.

La forme allongée de la marmite trouve dons son explication. Elle s'est développée dans (et selon) une zone fragilisée du roc. La bande de terre (photo 1547) qui recoupe le mur du fond de la marmite de haut en bas remplit sans doute une portion évidée de la faille.

Les cartes publiées à ce jour (voir la carte 1508A) sont muettes à propos de cette faille qui s'intègre parfaitement au faisceau de fractures qui découpent le centre-ville d'Ottawa et l'île de Hull (Gatineau, Québec). Même s'il y a tant et tant de failles qui découpent le socle rocheux dans la région, en découvrir une nouvelle est quand même quelque chose, dirons-nous modestement...

CARTE 1508A (détail)
Harrison, J E; MacDonald, G. Generalized Bedrock Geology Ottawa-Hull, Ontario and Québec, Commission géologique du Canada, cartes série «A», 1508A, 1980; 1 / 125 000. Note. – Cette carte de compilation est un ramassis d'approximations et d'erreurs. J'en reproduis ici une partie fiable... Elle est téléchargeable gratuitement à : http://geoscan.ess.nrcan.gc.ca/starweb/geoscan/servlet.starweb
Le rectangle noir représente la zone couverte par la photo satellite. J'ai prolongé la faille de part et d'autre de cette zone par un pointillé qui se veut hypothétique (et qui paraît ici – caprice de l'informatique – une ligne continue)...

Légende
Lignes ondulées. – Failles.
3. – Protérozoïque (Précambrien), province de Grenville (1 milliard d'années) : paragneiss.
12-18. – Ordovicien (488-444 millions d'années), plate-forme du Saint-Laurent : calcaire, dolomie, grès, shales. Les formations sont d'autant plus jeunes que le nombre est élevé.
15. – Formation d'Ottawa que recoupe la faille des Allumettières – calcaire et dolomie surtout. Dans le contexte de ce petit billet, détailler davantage la légende n'apporterait rien de vraiment utile.

Normale ou inverse ?
Comme cette faille traverse le boulevard des Allumettières, a contribué à la formation de la marmite que j'ai baptisée du même nom, je propose de la nommer faille des Allumettières.

En fait, il n'y a pas qu'une seule faille, mais plusieurs, parallèles ou embranchées, comme en témoignent deux failles non répertoriées sur la photo satellite entre les points F3 et F4 (et d'autres, discrètes, à l'Ouest de la marmite). À l'examen, on remarque que le compartiment situé au NE de la faille s'est abaissé par rapport au compartiment SW. Il s'agit d'une faille d'extension, dite faille normale, créée par l'étirement et la rupture du socle rocheux. Voir le point F1 où la géométrie de la faille est particulièrement évidente. (Dans le cas inverse, on aurait une faille de compression, dite faille... inverse. Logique, non?)

Dans un prochain prochain, j'en dirai un peu plus sur notre (apparemment) si fragile socle rocheux. Je dirai aussi pourquoi il ne faut pas s'inquiéter d'habiter sur quelque chose que je comparais plus haut à une assiette cassée et (maladroitement) recollée...


PHOTOS (juillet 2007)
1549. – Faille 1. (F1 sur la carte satellite.) Dépôts de calcite blanche. Le compartiment E s'est abaissé : on parle d'une faille d'extension, dite faille normale.

1611. – Faille(s) 2 (F2)

1610. – Faille 2 (F2) : Détail d'une brèche à matrice de calcite blanche qui a cimenté la faille et englouti des fragments du calcaire. Flexion vers le bas des strates du compartiment S.

1602. – Faille(s) 3 (F3) ; rouille.

1892. – Faille non répertoriée sur la photo satellite (entre F3 et F4) ; rouille et odeur de souffre (pyrite ?).

1592. – Faille 4 (F4) ; normale ou inverse, d'après vous ?


AJOUT (3 novembre 2012). Nouvelle vue de la Marmite des Allumettières qui permet d'appréhender sous un autre angle l'alignement du bord rectiligne de la marmite et de la Faille des Allumettières (affleurement F1).


Marmite des Allumettières visible à gauche (sud) et l'un des affleurements de la Faille des Allumettières (F1 X) (nord). Boulevard des Allumettières, Gatineau (Québec), 3 novembre 2012.


Interprétation de la photo. – Ligne de visée depuis la marmite jusqu'à la faille F1. La ligne de visée est parallèle au rebord de la marmite. Comme la faille F1 est située quelques m plus bas que le rebord de la Marmite, la ligne devrait, si elle était parfaitement horizontale (si elle visait un point situé un peu au dessus du X, à peu près au niveau du muret de béton), montrer un parallélisme encore plus parfait avec le rebord de la Marmite.

5 commentaires:

  1. Quel travail! C'est comme si on y était! L'angle du mur de la marmite est la faille! Puis on est situé dans un ensemble. Franchement: bravo!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne dis pas ça pour vous rassurer, mais le socle est tout aussi fracturé à Montréal qu'à Gatineau. Si vous êtes du genre à éviter de marcher sur les lignes des trottoirs, faudra maintenant apprendre à ne pas marcher sur les lignes de fracture du socle rocheux... Plus compliqué!

    RépondreSupprimer
  3. Henri, est-ce qu'on peu parler de faille exactement? Une visite rapide du site me fait plutôt penser à une diaclase élargie, et a ce moment, le creusage du boulevard des Alumettières aurait exposé un petit aven souterrain. C'est une formation commune dans les calcaires et ca me fait penser a ça quand je regarde le tout, mais je peux me tromper aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Les photos de la F1, F2 et F4 montrent clairement qu'il y a eu enfoncement du compartiment au NE de la faille des Alumettières par rapport à celui situé au NE.

      Il y a d'autres failles avec effondrement d'un compartiment dans le secteur. Voyez mon billet du 5 avril 2014 :
      http://geo-outaouais.blogspot.ca/2014/04/calcaire-faille-dans-le-vieux-hull.html

      Pour l'eau, évidemment, qu'importe qu'il s'agisse d'un joint, d'une diaclase ou d'une faille. Votre hypothèse d'un aven est tout à fait plausible.

      Supprimer
    2. Oups, je voulais écrire «qu'il y a eu enfoncement du compartiment au NE de la faille des Alumettières par rapport à celui situé au SW.»

      Supprimer