mercredi 23 août 2017

Hors sujet : les quatre réservoirs oubliés de l'ex-Gilmour à Hull (suite) (et ajouts)


Suite du billet du 15 août 2017, « Hors sujet : les quatre réservoirs oubliés de l'ex-Gilmour à Hull ».



Fig. 1. - Carte tirée de l'Ottawa Railway History Circle. Plans for railways in the Ottawa Area. Jan. 1921, amended sept. 1946.  http://www.railways.incanada.net/circle/plans.html


La persévérance trouve parfois sa récompense (aidée de son indispensable petite sœur, la chance).

Je me demandais (et d'autres avec moi) ce que faisaient ces quatre gros réservoirs sur les anciens terrains de la Gilmour & Hughson, dans l'angle NE de l'Île-de-Hull (voir fig. 3 et le billet du 15 août dernier).

J'avais la réponse, mais je l'ignorais. Fouillant mes archives pour d'autres raisons, je tombe sur une carte de l'Ottawa Railway History, datée de 1921 et retouchée, ou amendée, en 1946 (fig. 1). Je n'ai aucun intérêt pour l'histoire ferroviaire en particulier, mais je conserve toutes les cartes de la région de Hull qui me tombent sous la main. Celle-ci dormait dans mes fichiers électroniques depuis 2012. Aucune raison ne m'invitait à l'examiner, sinon que je cherchais à vérifier la date de construction et de démolition d'un pont de chemin de fer à Hull.

Affichant le document, je remarque immédiatement (mais si on a aucune raison d'y prêter attention, la chose passe inaperçue) un ajout à la main (l'amendement de 1946 ?) visant précisément les réservoirs de la Gilmour : un gros point rapporté à la B.A. Oil Co. Plus au sud, près du pont Alexandra, les réservoirs de la Shell Oil Co. & Supertest Oil Co. (fig. 2).

La B.A. Oil Co., c'est la British American Oil Co., plus tard la Gulf-Canada puis Gulf-Canada Resources et, finalement, depuis 2001, la Phillips 66 Canada. (Wikipedia ; voir aussi le site d'Alex Colwell, Collector of British American Oil Memorabilia.)

Les quatre hypothétiques réservoirs sur les anciens terrains de la Gilmour s'avèrent donc en être de vrais. En fait, leurs propriétaires avaient été correctement identifiés, mais l'ensemble des sources consultées indiquaient que tous les réservoirs étaient rassemblés près du pont Alexandra, dans la partie sud de l'actuel parc Jacques-Cartier, d'où la surprise d'en découvrir un quatuor dans son extrémité nord. « Des réservoirs d’essence, situés au sud de la rue Laurier, à la hauteur du pont Alexandra, alimentent les nombreuses stations-service de l’époque, ainsi que la ville de Hull, de 1930 jusqu’au milieu des années 1940. Les compagnies pétrolières, Supertest Petroleum, Shell Oil Company of Canada, et British American Oil Company sont propriétaires d’entrepôts installés dans le futur parc Jacques-Cartier. » (Louise Dumoulin, Les chantiers navals à l’emplacement du Musée canadien de l’histoire et du parc Jacques-Cartier.)

Bref, nous avions tout en main pour résoudre le mystère (reste celui de la date d'installation et de démontage des réservoirs). Leur présence explique la contamination en hydrocarbures du sol et de l'eau (revoir mon billet du 15 août dernier).

Eh non, je n'ai pas trouvé la date de la construction (et de la démolition) du pont de chemin de fer hullois qui m'intéressait. Mais ceci est une autre histoire.



Fig. 2. - Détail de la figure 1. Le pont, au centre, est le pont Alexandra, au dessus de l'Outaouais. À l'ouest (gauche), Hull ; à l'est (doite), Ottawa. 
Écrit à la main, côté droit de l'image : « B.A. Oil Co. » et « Shell Oil Co. / & Supertest Oil Co. »


Rappel : la photo publiée dans le billet du 15 août dernier.




Fig. 3. - Photothèque nationale de l'air (PNA), photo A6354-60, 25 sept. 1938 (détail). Au nord, les anciens terrains de la scierie et de la cour à bois de la Gilmour & Hughson à Hull. Ces terrains font aujourd'hui partie du parc Jacques-Cartier. 1. Bureaux administratifs (actuelle Maison du vélo) ; 2. Cheminée de la scierie à vapeur démolie ; 3. Réservoirs de la B.A. Oil Co. ; 4. Piste de courses. Au nord, le ruisseau de la Brasserie, à l'est, l'Outaouais.


AJOUT (24 août 2017)

Je n'en finis pas de découvrir d'autres références de la présence de la British American Oil Co. sur les anciens terrains de la Gilmour & Hughson. Cette carte datant de 1928 (Fig. 4a, b, c), déjà utilisée dans ce blogue (billet du 3 sept. 2016 par ex.), comporte des annotations manuscrites qui m'avaient semblé d'importance secondaire et dont je n'avais jamais cherché à élucider le sens. Elles font pourtant explicitement référence à la B.A. Oil Co. Une partie des inscriptions m'est malheureusement impénétrable. Peut-être êtes-vous mieux équipés que moi pour les déchiffrer ? Voyez la fig. 4c.


Fig. 4a. - Les installations de la Gilmour & Hughson en 1928 (passées à Canadian International Paper  (CIP) en 1925).
Insurance plan of Hull, Quebec, 1928, Toronto ; Montreal : Underwriters' Survey Bureau Limited, 1 carte en 33 coupures : coul. ; 63 x 54 cm chac., échelle : 1:600, feuillet no 25 (3851615_025), Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), Centre d'archives de Québec de BAnQ, P600,S4,SS1,D3, Numéro catalogue Iris : 0003851615. Lien : http://services.banq.qc.ca/sdx/cep/document.xsp?id=0003851615


Fig. 4b. - Détail de la fig. 4a. Des ajouts ont été apporté à la main au document et encerclé d'un trait au crayon rouge (à gauche). Voir fig. 4c.


Fig. 4c. - Détail de la fig. 4a. On peut lire, écrit à la main et entouré d'un trait rouge, « BRITISH AMERICAN OIL CO. / W/S LAURIER AVE » NEAR REBOUL ST. » (La rue Reboul est aujourd'hui la rue Dussault.) Le reste des inscriptions manuscrites me demeurent un peu ésotériques. Je crois lire, à gauche « 11-16-41 » (16 nov. 1941 ?) et, à droite, « 9-1-41 » (1er sept. 1941 ?)


AJOUT (26 août 2017)

J'avais décidément tout en main pour que cette histoire de réservoirs ne prennent pas l'allure d'un mystère. Cet extrait de la carte de la Cité de Hull dessinée en 1938 (fig. 5) montre l'emplacement de deux entrepôts de gasoline (X) : l'un sur le terrain de l'ancienne Gilmour et l'autre, au nord du pont (Royal) Alex(andra). La River est, bien entendu, l'Outaouais et le Brewery (Creek), le ruisseau de la Brasserie. Le parc Jacques-Cartier, encore imité à sa portion nord, est désigné « Parc fédéral Jacques-Cartier ».

Fig. 5. - Plan de la Cité de Hull : approuvé 1938 (détail), dans Hull : 1800-1950, Lucien Brault, Éditions Université d'Ottawa, 1950. X : entrepôt de gasoline (sic).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire