jeudi 22 février 2018

Le canal oublié du lac Leamy, Qc : suite


Ce billet étant une suite, autant commencer par la lecture de la première partie : billet du 19 févr. 2018.

Il y a une suite à cette suite (une fin ?) : billet du 23 févr. 2018.



Photo 1. - Secteur du lac Leamy à Hull (Gatineau), 1954. Le nord est à moins de 2 h.
Photothèque nationale de l'air (PNA), photo A13986-9, 14 mai 1954, 1/10 000 (détail).
Légende adaptée de la carte 2 du billet précédent :
CE : « canal Est » ; CN : « canal Nord » ; D : décharge du lac Leamy (ou ruisseau Leamy) ; RB : ruisseau de la Brasserie ; RI : ancien ruisselet intermittent (maintenant toujours à sec) ; RO : rivière des Outaouais. Les amas blancs sur les rivières sont des billes de bois rassemblées pour flottage. Entre guillemets : mes appellations.


Carte 1a. - Région du lac Leamy, Gatineau, Qc : relief par lidar.
Même légende que la carte précédente, avec ajout :
CE : « canal Est » ; CN : « canal Nord » ; D : décharge du lac Leamy (ou ruisseau Leamy) : P : parking du parc du lac Leamy ; RB : ruisseau de la Brasserie ; RI + ligne pointillée : ruisseau intermittent maintenant coupé du RB par l'autoroute.
Le « canal Est » subsiste toujours dans la topographie. Il est coupé en deux par le parking du parc : voir carte 1b. Le canal entre le lac Leamy et le lac de la Carrière est artificiel et récent (1996).
Entre guillemets : mes appellations.
Carte à partir de levés LiDAR, Direction des inventaires forestiers du ministère des Forêts, de la Faune et des Parc. (J'ai exagéré le contraste.)


On a vu dans le billet précédent que le lac Leamy a été relié vers 1850 par deux canaux à la rivière Gatineau. Les textes que j'ai consultés ne parlent toujours que d’un seul canal, sans le décrire, ce qui nous laisse chaque fois dans l'ignorance duquel il est question. La position du moulin (ou scierie) à vapeur qu’Andrew Leamy a érigé vers 1853 pourrait nous aider à y voir plus clair. Selon les sources, il est tantôt sur la rive nord du lac, à l’embouchure du « canal Nord* », tantôt sur la rive sud, près de l'embouchure du « canal Est* ». (Billet précédent pour plus de détails, lien plus haut.) Selon la Commission de la capitale nationale (CCN), qui gère le parc du Lac-Leamy, le moulin était à l'embouchure du « canal Nord » (photo 5). (AJOUT : le moulin a bien été érigé à l'embouchure du « canal Nord » ; voir billet du 23 févr. 2018.)

* Entre guillemets : mes appellations, employées pour clarifier l'exposé, en l'absence de toponymes acceptés.

Est-ce que nos historiens se seraient laissés abuser par le fait qu’il n’y a plus qu’un seul canal apparent, le « canal Nord », aujourd'hui relié à la voie navigable du Lac-Leamy, et que chacun l’a pris pour celui dont parlait les sources qu'il consultait ? Il existe donc bien un canal oublié au lac Leamy, le « canal Est » (voir cartes). Il a pourtant continué de figurer sur les cartes topographiques jusqu'en 1964.

Il demeure d'évidents vestiges du « canal Est » dans la topographie (cartes 1a et 1b) : fossé linéaire bordé ou non de talus, embouchure au sud du lac, etc. Le lit du canal est semé d'arbres qui ne se distinguent pas de ceux des boisés qu'il traverse, preuve qu'il n'est plus en eau depuis longtemps, sauf son embouchure, encore susceptible d'être inondée. J'ai pu suivre le canal (22 févr. 2108) sur la plus grande partie de son parcours. Les photos que j'en ai prises ne sont guère parlantes, la couverture neigeuse offrant trop peu de contraste pour saisir la topographie. Je préfère ne pas les afficher.

Il serait donc temps de cesser de parler du canal du lac Leamy.


Héritage

Après la fonte des glaces il y a 12 000 ans et le retrait de la mer de Champlain il y a 10 000 ans, l’Outaouais, dont le débit était beaucoup abondant (plus de 200 fois le débit actuel ; voir billet du 8 mars 2016) s'écoulait sur le site de l’actuel lac Leamy. La marque de plusieurs chenaux (naturels) abandonnés, orientés vers l'est est encore visible entre le lac et l'Outaouais (carte 1b).

La décharge du lac Leamy, ou ruisseau Leamy, ne serait que l'un de ces chenaux, annexé par le lac. La Gatineau, à la hauteur du lac Leamy, s'incurve pour adopter une attitude parallèle à celle des chenaux. Elle s'est peut-être contenté, à mesure que l'Outaouais se retirait pour atteindre son volume actuel, de suivre et de creuser l'un des chenaux délaissés. (Voir ces billets de « géologie fiction » du 1er février et du 11 mars 2014.)

Le lac Leamy et le réseau hydrographique environnant sont donc l'héritage direct de l'époque glaciaire. Ce système, en particulier à l'est du lac, repose sur une épaisse couche de sédiments quaternaire et récents. La profondeur du lac, près de 16 m, lui permet-elle d'atteindre le socle rocheux ? Le roc affleure près de ses berges, au sud, vers l'ancienne carrière de calcaire (lac de la Carrière).



Carte 1b. - Détail de la carte 1. Le trajet de « canal Est », coupé par le parking, est bien visible à la droite du lac.
À l'est du lac, subsistent encore les traces de bras abandonnés de la rivières des Outaouais. La décharge du lac et même le cours de la Gatineau (et le dernier tronçon du ruisseau de la Brasserie, non visible ici) sont parallèles à ces anciens bras.
La décharge du lac ayant été canalisée vers 1850 lors du creusement du « canal Est » (billet précédent, lien plus haut), sa régularité et son ampleur ne reflètent peut-être pas son allure primitive.
Carte à partir de levés LiDAR, Direction des inventaires forestiers du ministère des Forêts, de la Faune et des Parc. (J'ai exagéré le contraste.)



Photo 2. - Le « canal Est », au nord du parking (voir Carte 1) ; visée vers l'est. On reconnaît un fossé peuplé d'arbres comme les terrains aux alentours, les talus qui le bordent. Photo 22 février 2018.



Photo 3. - Le « canal Nord », depuis le pont qui l'enjambe, visée vers le nord, vers la Gatineau. Photo 22 févr. 2018.



Photo 4. - Le lac Leamy, depuis le pont qui enjambe le « canal Nord », et l'embouchure de ce dernier, visée vers le sud, avec pêcheurs sur glace. Photo 22 févr. 2018.



Photo 5. - Panneau d'interprétation de la CCN sur le bord du lac. Le texte indique que la scierie (ou moulin) d'Andrew Leamy était situé à l'embouchure du canal (mon « canal Nord »). Il ne parle pas d'un autre canal.
« Un canal de 213 mètres fut creusé afin de relier la rivière Gatineau à la scierie Leamy (à l'embouchure intérieure de la rivière [Sic : il faudrait lire : « à l'embouchure intérieure du canal», la version anglaise (originale ?) étant correcte.] ). »
Cliquer sur l'image pour l'afficher à sa pleine grandeur.
Photo 22 févr. 2018.


Ce qu'en montrait le Rapport Gréber

Les cartes du peuplement de la région publiées dans le Rapport Gréber (1950) permettent de suivre la transformation du secteur du lac Leamy à de larges intervalles de temps. (Voir le billet du 6 juillet 2017, « Gatineau et Ottawa : cartes et anachronismes ».) La grande échelle de ces cartes oblige à la prudence quant à leur interprétation.
Jacques Gréber, 1950, Projet d’aménagement de la capitale nationale. Imprimeur du Roi. Disponible en ligne : https://qshare.queensu.ca/Users01/gordond/planningcanadascapital/greber1950/index.htm



  • Cartes de 1810 et de 1835. - La décharge du lac Leamy apparaît comme un mince ruisseau. Le lac est indépendant.
  • Carte de 1845. - Apparition du « canal Est » ; la décharge du lac a été élargie sur toute sa longueur. Occupation de la rive sud du lac près de la bouche du canal, à l'entrée de la décharge.
  • Absent des cartes : « canal Nord », creusé vers 1853. Il n'apparaît inexplicablement que sur la carte de 1912.
  • Carte de 1865. - Même situation que sur la carte de 1845.
  • Carte de 1876. - Disparition du point de peuplement ou d'occupation au sud du lac...
  • Carte de 1890. - ... qui réapparaît ici.
  • Carte de 1912. - Ouverture du « canal Nord » (sûrement une erreur : il date de 1853, voir le texte). Disparition du point de peuplement ou d'occupation au sud du lac.
  • Cartes de 1925 et de 1945 (la dernière). - Situation inchangée. Les deux canaux subsistent.




Documents d'archives

Au moment de mettre ce billet en ligne, j'ai découvert ces documents visuels dans le site de Bibliothèque et Archives Canada. Les images disponibles gratuitement en ligne ne sont pas très détaillées. D'ici à ce que j'en obtienne de meilleurs fichiers, si toutefois je décide de les commander, nous devrons nous en contenter.


Photo 6. - Titre original : Gilmour & Hughson Ltd.'s Lumbering Activities in Ottawa and Outaouais, ca. 1910 - "Gilmour & Hughson Ltd. showing use of Leamy's Lake outlet for storage of overflow logs".
No MIKAN 5006559. Bibliothèque et Archives Canada.



Carte 3. - Le lac Leamy est identifié sous le nom de Gatineau Pond. Un seul canal est visible (mon « canal Est »). Noter l'embranchement du canal près de son embouchure, détail qui figure sur quelques cartes ultérieures. Titre original : Land to be purchased from Ruggles Wright, 1850... (Gatineau Pond) Leamy Lake area.
No MIKAN 4126298. Bibliothèque et Archives Canada.



Carte 4. - Les deux canaux apparaissent sur cette carte de la fin du XIXe s.
Titre original : Part of City of Hull. Quebec. 28 Nov. 1881 (Signed) E. E. Taché, Assistant Commissioner of Crown Lands. To accompany J. R. Roy's report re. Leamy's claim, dated 5th July 1909.
No MIKAN 4138191. Bibliothèque et Archives Canada.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire