samedi 3 septembre 2016

Hors sujet : arbres nourris de bois au parc Jacques-Cartier (suite)

1. Terrain de la Gilmour and Hughson Company (acheté dans les années 1920 par la Canadian International Paper Co.), 1928.
Insurance plan of Hull, Quebec, 1928, Toronto ; Montreal : Underwriters' Survey Bureau Limited, 1 carte en 33 coupures : coul. ; 63 x 54 cm chac., échelle : 1:600, feuillet no 25 (3851615_025), Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), Centre d'archives de Québec de BAnQ, P600,S4,SS1,D3, Numéro catalogue Iris : 0003851615
Lien : http://services.banq.qc.ca/sdx/cep/document.xsp?id=0003851615


Résumé

Tapis de lattes ou de sciure de bois servant de compost nourricier aux arbres d'un boisé. Embouchure du ruisseau de la Brasserie, rivière des Outaouais, anciennes installations de la Gilmour and Hughson Company, à Gatineau (secteur Hull), QC.

Autres billets du blogue reliés au sujet

Référence extérieure



Retour sur mon billet du 10 novembre 2015 (lien plus haut) qui montrait des arbres plantant leurs racines à travers un épais tapis de lattes de bois vermoulues sur le terrain de l'ancien moulin de la Gilmour & Hughson, rive droite du ruisseau de la Brasserie, à l'angle NE de l'Île-de-Hull (QC).

Des plans datant de 1928 (fig. 1 et 2) montrent que des lattes étaient empilées jusqu'à la hauteur de 10 pieds, ou 3 m (Laths Piled 10' High), sur la rive droite du ruisseau (Brewery Creek). Les lattes sont toujours là, presque 80 ans plus tard, et servent de compost nourricier aux arbres d'un boisé (fig. 3 à 5). Compost d'ailleurs passablement rongé par les crues du ruisseau (du moins je le suppose), plusieurs arbres étant en passe de tomber ou ayant déjà été renversés.

Davidson (1998, lien plus haut) parle plutôt de sawdust que de lattes de bois :

« A definite soil layer of rotting sawdust from a foot to eight feet deep is exposed along the bank of Brewery Creek. »

Le terrain et les installations ont été acheté par l'International Pulp and Paper Company dans les années (Davidson, 1998). Les activités ont cessé en 1930 et les installations ont ensuite été démolies.

Voir des arbres se nourrir de bois pourri, le cannibalisme ne semble pas les dégoûter !


2. Détail de la fig. 1. Laths Piled 10' High, en haut, à gauche, le long du ruisseau de la Brasserie (Brevery Creek), à Hull, Que (maintenant Gatineau), en 1928. Le petit bâtiment carré bleu, à la gauche du centre de l'image, est l'actuelle Maison du vélo (CCN).


3. Arbre poussant sur un tapis de lattes de bois laissé à l'abandon depuis 1930. On peut supposer que les eaux du ruisseau de la Brasserie (auxquelles je faisais dos en prenant cette photo) doivent attaquer la couche à chaque crue printanière. Photo 10 nov. 2015.


4. Gros plan des lattes. Photo 10 nov. 2015.


5. Il n'y a pas que l'eau du ruisseau de la Brasserie qui attaque l'accumulation de lattes pourries. Photo 10 nov. 2015.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire