jeudi 19 avril 2018

Inondations à Hull, version 1928 (ajouts + nouvel ajout)



PHOTO 1A
Lac Leamy et ruisseau de la Brasserie, 
Hull, QC, printemps 1928 
(voir plus bas une version annotée).
Photo A27:13, 14 mai 1928, 
Ressources naturelles Canada.


Cette photo impressionnera ceux qui reconnaissent les lieux. On y voit le lac Leamy, au nord de l'Île-de-Hull, se vider dans le ruisseau de la Brasserie. Un couloir inondé, large de 600 mètres, relie le lac et le ruisseau.

Un an après les inondations records du printemps 2017, je découvre cet étonnant cliché dans la collection de la Photothèque nationale de l'air (Ressources naturelles Canada). Il date du 14 mai 1928. (Bien entendu, il m'est tombé sous les yeux alors que je cherchais autre chose.)

Je savais déjà que le lac Leamy se vidait autrefois dans le ruisseau de la Brasserie durant les crues par l'intermédiaire d'un ruisselet intermittent (voir billet du 12 juin 2017, « Trait d'union lac Leamy - ruisseau de la Brasserie » ; voir aussi photo 2). Or, ce que la photo 1A montre est loin d'être une mince rigole ou un modeste torrent printanier. C'est une véritable nappe d'eau qui s'échappe du lac, menaçant de noyer la voie ferrée du CP, à gauche.

Si la chose se reproduisait aujourd'hui, les autoroute 5 et 50 seraient coupées. C'est du moins ce que j'ai d'abord pensé (voir photo 1B).

Reportant les zones inondées sur une carte topographique (carte 1), je constate que l'ampleur du désastre n'a pas la magnitude que je croyais. Les eaux se tiennent en bas de la ligne des 45 m d'altitude. C'est moins que le record de l'an dernier (45,20 m à la marina de Hull, le 7 mai 2017 ; données CPRRO).

Alors, pourquoi un spectacle semblable ne s'est pas reproduit en 2017 ? Les autoroutes n'ont pas été coupées ou submergées (du moins pas dans la zone couverte par la photo, sauf erreur de ma part).

Les remblais des autoroutes 5 et 50, lesquelles n'existaient pas en 1928, ont sans doute fait fonction de digues ; il faut tenir compte aussi des remplissages multiples qui ont modifié l'allure des berges du ruisseau de la Brasserie.

La configuration des lieux ayant changé, le résultat de la monté des eaux n'a pas été le même.

Question : jusqu'à quelle année de semblables débordements du lac Leamy ont-ils été observés ?



CARTE 1. - Carte topographique, 1994
Cadre bleu : cadre de la photo 1A de 1928 : bleu transparent : zone inondée sur la photo: flèche noire pointillée : trajet du cours d'eau intermittent par lequel, autrefois, le lac Leamy se vidait dans le ruisseau de la Brasserie par temps de crue ; LC : partie nord du lac de la Carrière, ancienne carrière de la Canada Cement ; court trait noir (à gauche de la flèche) : passage ouvert entre le lac de la Carrière et le lac Leamy en 1996.
La zone inondée en 1928 empiète sur les autoroutes 5 et 50, au sud et à l'est du lac Leamy.


PHOTO 1B. - Version anotée de la photo 1A.
La largeur du couloir inondé entre le lac Leamy et le ruisseau de la Brasserie atteint 600 m. Lignes blanches tiretées : trajet des autoroutes actuelles (approx.) ; mince flèche en pointillé : ruisselet intermittent par lequel le lac se vidait durant les crues (approx.),  voir photo 2 ; C : petite carrière inondée, rive droite du ruisseau de la Brasserie (voir ce billet) ; CP : voie du canadien Pacifique, rive droite du ruisseau de la Brasserie.
AJOUT 20 avril 2018. - La cour à bois de la Gilmour & Hughson, au nord du pont du boul. Fournier (« Road to Gatineau Point » ou Chemin de la Gatineau, selon les cartes de l'époque). 



PHOTO 2. - Détail de la photo A2:55, 20 avril 1928. Photothèque nationale de l'air
Ressources naturelles Canada.
En haut : le lac Leamy, couvert d'une plaque de glace à la dérive ; D : décharge du lac Leamy vers l'Outaouais ; RB : ruisseau de la Brasserie ;  flèches tiretées noires : écoulement des eaux par le lien intermittent entre le lac et le ruisseau. Sur les deux tiers du parcours, le lien prend l'aspect d'une profonde baie. La crue n'avait pas encore atteint les proportions qu'elle aurait le 14 mai (photo 1AB).




AJOUT (16 mai 2018)

Carte des inondations de la crue de 2017 à Gatineau : situation le 5 mai 2017. Le 7 mai, au maximum de la crue, l'Outaouais a atteint la cote des 45,20 m à la marina de Hull ; le 5 mai, le niveau était de 44,80 m.


À gauche : Hull (Gatineau) ; à droite : Ottawa. L'Outaouais coule entre les deux villes ; la Gatineau et la Rideau rejoignent l'Outaouais, venant respectivement de l'ouest et de l'est. On discerne par transparence, en pâle sous le bleu, les zones inondées.
Source de la carte : http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/special/2017/05/survol-inondations-cartes-quebec/index.html.


Détail. Superposition par transparence (dans le cadre) de la zone inondée le 14 mai 1928 (photo 1A) sur la photo du 5 mai 2017.

À l'intérieur du cadre :
0 (gris clair) : zones épargnées par les inondations en 1928 et 2017 ;
1 (gris sombre) : zones inondées en 1928, mais épargnées en 2017 ;
2 (bleu-gris) : zones inondées en 1928 et en 2017 ;
3 (bleu clair) : zones inondées en 2017, mais épargnées en 1928.

Si on fait abstraction du lac de la Carrière (LC), dont le creusement était à un stade moins avancé en 1928), on voit que les secteurs touchés par l'inondation sont plus étendus en 1928, même si la crue a été moins forte qu'en 2017 (moins de 45 m contre 45,20 m). En particulier, la baie au nord de l'Imprimerie nationale (1), dans le ruisseau de la Brasserie, protégée par l'autoroute 5, est demeurée au sec en 2017. 

Il y a un peu de jeu dans mon dessin mais les résultats sont globalement corrects. Notez que sur la carte de Radio-Canada, les ponts et viaduc paraissent noyés dans le bleu des rivières : c'est un artefact, ces ouvrages étant demeurés au dessus des eaux, sauf exceptions locales.

AJOUT (26 août 2018)

Nouvelle image satellite de la crue de 2017 au lac Leamy, à Gatineau.

Olthof, I., Tolszczuk-Leclerc, S., Lehrbass, B., Shelat, Y., Newfeld, V., and Decker, V., 2018. New flood mapping methods implemented during the 2017 spring flood activation in southern Quebec; Geomatics Canada, Open File 0038, 16 p. https://doi.org/10.4095/306577

1 commentaire: