dimanche 26 juin 2011

Marmite : mise à jour

La marmite des Allumettières, négligée, ignorée, qui a adopté la couleur même de son environnement pour mieux se fondre dans le décor, se porte toujours bien.

Marmite des Allumettières, Gatineau, QC (26 juin 2011).

La croissance d'herbes folles lui confère même un cachet négligé et sauvage tout à fait seyant.

Marmite des Allumettières, Gatineau, QC (26 juin 2011).

Ces quelques lignes et ces photos n'étaient destinées qu'à vous rassurer après un silence de plusieurs mois à au sujet de la marmite.

Voir ces liens (dans ce blogue) :
Billet principal
Tous les billets

Marmite des Allumettières, Gatineau, QC (26 juin 2011).

Gatineau, QC (2 mai 2011).

D'autre part, la photo, déjà un peu datée, de cet escargot semble avoir été prise par exprès pour symboliser le nouveau rythme qu'a adopté ce blogue.

mercredi 8 juin 2011

Fossiles montréalais à Gatineau...

«Il y a 450 millions d'années, Montréal se situait sous les tropiques, au niveau de l'Équateur. Une mer peu profonde inondait les basses terres du Saint-Laurent. Elle foisonnait d'organismes marins qui, en mourant, se déposaient au fond de l'eau. Les carcasses d'invertébrés et les sédiments se sont accumulés, formant des dépôts calcaires. C'est dans ces roches sédimentaires que des blocs de pierre ont été taillés à Montréal, dès le XIXe siècle. Aujourd'hui, on peut observer les cadavres fossilisés de ces organismes sur des édifices montréalais.» M.-S. Desautels, La Presse, 6 juin 2011


Moules d'escargots aquatiques (Maclurites), à Montréal. 
Photo: Ivanoh Demers, La Presse


Je vous invite à aller jeter un coup d'œil à l'intéressant article que Marie-Soleil Desautels (La Presse, 6 juin 2011) a consacré aux fossiles de Montréal. Le contexte géologique de cette ville étant à peu près le même que celui de Gatineau – les deux villes se sont édifiées sur les basses terres du Saint-Laurent, au sud du Bouclier canadien –, tout son contenu pourrait s'appliquer aussi, à quelques nuances près, à notre région.

Montréal et Gatineau (et Ottawa) comptent parmis leur patrimoine des édifices gris, construits dans la même pierre grise (calcaire), tirée intra muros de leurs nombreuses carrières. La disponibilité du grès de Nepean a permis aux gens de l'Outaouais de se doter en plus de charmantes constructions rouillées. Le Parlement d'Ottawa, par exemple...

Il serait amusant, sinon utile, en tout cas intéressant, de répertorier les fossiles visibles sur les pierres de tel et tel édifice de la région.

Malheureusement, je m'intéresse surtout aux roches métamorphiques du Bouclier canadien. Je ne m'y connais pas vraiment en fossiles, ils me font bien les yeux doux à l'occasion, mais rien de sérieux ou de durable ne s'est construit entre nous jusqu'ici.

Avis aux amateurs, donc ?

Maintenant que j'ai passé ma commande, je vous laisse...


Pour en savoir plus
* Albert Cornu, Les fossiles de Montréal et des environs, vol. 1 et 2.
Calcaires hullois d'antan : voir mon billet ici.


Stromatolites à Gatineau
(Groupe d'Ottawa, formation de Pamelia, Ordovicien inférieur [472-488 millions d'années]) 
Photo : Henri Lessard, oct. 2007

samedi 4 juin 2011

Mille et une excuses

Le message d'un internaute attendait patiemment  mon approbation pour être publié depuis le... 9 août 2010 !... (Faut dire qu'il était bloqué dans les spams, sans doute à cause du lien qu'il contenait.)

Je viens d'autoriser sa publication (voir ici), d'autant plus volontiers qu'il est tout à fait pertinent !

Merci à Philippe (le nom de l'internaute en question) pour les précisions qu'il a apportées à mon billet. Mais peut-être que, vexé, il ne fréquente plus mon blogue...

Dislocation d'un boudin de syénite (s.l.) sombre dans un marbre gris ; 
le tout accompagné d'une intrusion de calcite rose.
 Route 105, S du chemin Woods, au N de Wakefield, le long de la Gatineau, environ 1 km au S de Farrellton, QC. 10 octobre 2010.

Vue plus large.