mercredi 17 juillet 2013

L'étiquette (ajouts)


Visite annuelle à la Commission géologique du Canada, à Ottawa.

Évidemment, si tout le monde étiquetait aussi bien les roches de son parterre, l'éducation géologique des masses serait bien plus avancée...

(Photos : juillet 2013)


Calcaire de l'Ordovicien. Autant de gazon de moins à tondre...


J'ai connu ce panneau dans un état plus brillant.


Détail du panneau (voir «Ajout» à la fin du billet).


Stratifications entrecroisées ?


Ajout no 1 (18 juillet 2013)

Pour faire plaisir à certain lecteur pointilleux (cf. les Commentaires) – mais vaut mieux un lecteur pointilleux que pas de lecteur du tout –, nous nuançons notre «étiquette» :


Est-ce que tout le monde est content ?


Ajout no 2 (18 juillet 2013)

Selon Williams et al. (1984), nous serions dans la formation de Verulam (8 sur la carte). L'affleurement, au 601, rue Booth, adresse de la CGC à Ottawa, est encerclé en rouge :


Détail de Williams et al. (1984)


Le Verulam se caractérise par... Ben, renseignez-vous directement à la source :


Détail de Williams et al. (1984)


Référence (au singulier, je n'en donne qu'une)

  • Williams, D.A., Rae, A.M., and Wolf, R.R. 1984 – Paleozoic Geology of the Ottawa Area, Southern Ontario, Ontario Geological Survey, Map P.2716, Geological Series-Preliminary Map, scale 1:50 000. Geology 1982.

4 commentaires:

  1. Est-ce que toutes les strates de la dernière photo sont calcaires? (question de débutant...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Roger Latour
      Très bonne question, au contraire. J'ai parfois la métonymie facile. J'ai donc vérifié auprès de sources crédibles (réf. fournies sur demande).

      Le Cobourg de Wilson (1946) correspond au Verulam supérieur et au Lindsay inférieur de Williams et Telford (1986). La formation de Verulam comprend du calcaire et du shale ; même chose pour la formation de Lyndsay.

      Mais tout ça, c'est du Trenton, donc le calcaire prédomine fortement sur le shale.

      La nomenclature de l'Ordovicien varie selon les auteurs, je ne m'y retrouve pas toujours, d'autant que ce n'est pas vraiment mon centre d'intérêt.

      La prochaine fois que j'irai à la CGC, j'échantillonnerai les strates. Et selon les résultats, je corrigerai ou non mon ajout sur «l'étiquette».

      PS. - Pour l'étage de Barneveld, j'ai dû chercher dans Internet, ça commence à être très pointu. Sauf erreur de ma part, ça semble à prédominance calcaire.

      Supprimer
  2. Merci! Du shale, interlité (un nouveau mot pour moi!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le shale est très peu visible dans cet affleurement. Pour l'instant, je maintiens que «calcaire» suffit à le décrire.
      J'y reviendrai.

      Supprimer